Monde

Un « tsunami de glace » frappe la région des Grands Lacs d’Amérique du Nord

De gigantesques blocs de glace qui se sont formés sur les rives des lacs de la région sont propulsés dans les airs par des vents violents.

Des vents extrêmes et une grosse tempête ont provoqué un véritable « tsunami de glace » ce week-end dans la région des Grands Lacs d’Amérique du Nord, située à la frontière entre le Canada et les États-Unis. D’immenses murs de glace sont notamment apparus sur les berges du lac Érié, qui se trouve à cheval entre les deux pays.

« C’est l’une des choses les plus folles que j’ai jamais vue », a déclaré David Piano, un chasseur de tempêtes, à CNN. « La glace fait plus de 12 mètres de haut à certains endroits ». Il a ajouté que la glace avait pénétré à plus de 45 mètres à l’intérieur des terres et qu’elle commençait à « écraser des arbres et des lampadaires » lorsqu’il a quitté les lieux.

Dans la ville d’Hambourg, située aux États-Unis, la glace se rapproche dangereusement des bâtiments situés au bord du lac. Les autorités ont donc procédé à l’évacuation du quartier.

Ce phénomène est causé par les vents violents, les courants du lac et les changements de température qui poussent la glace sur le rivage.

Merci de liker et de partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × quatre =