Société

Mendicité au Sénégal : un business de dizaines de milliards FCFA pour 200.000 enfants recensés

Dans un rapport publié juin dernier, Human Rights Watch a recensé 100.000 talibés (élèves à l’école coranique) vivant au Sénégal et contraints par leurs maitres coraniques ou marabouts de mendier de l’argent ou de la nourriture.

Mais, les chiffres semblent plus effarants que cela, selon le journal « L’AS Quotidien » qui, d’après des calculs effectués, environ 200.000 enfants sont recensés sur le territoire sénégalais pour une exploitation qui rapporte des dizaines de milliards F CFA l’année.

« Il y a beaucoup de cas d’abus d’exploitation  des enfants au Sénégal. Les estimations données par Human Rights Watch sont très en deçà de la réalité », a révélé Issa Saka, coordonnateur de ONUSIDA, lors d’un atelier de formations des journalistes sur la traite des êtres humains transnationale en Afrique.

A l’en croire, rien que dans la région de Diourbel (150 km à l’est de Dakar), on compte 129.000 enfants mendiants, alors qu’au même moment, Dakar et Saint-Louis enregistrent successivement 30.000 et 14.000 enfants, sans compter les autres régions.

Ce qui fait environ 200.000 enfants partout au Sénégal. Les enfants étrangers représentent 9%, selon le coordonnateur de ONUSIDA, ajoutant qu’ils viennent essentiellement de la Guinée Bissau. A supposer que les marabouts demandent le versement journalier de 500 FCFA, M. Saka révèle que l’activité rapporte une trentaine de milliards FCFA environ l’année à ceux qui tirent profit de cette exploitation.

Merci de liker et de partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 − trois =