Cinéma

LE DIABLE TOUT LE TEMPS, (très) longue descente aux enfers – Critique

Souffrant d’un scénario simpliste et indigne de son casting, ce thriller pseudo-horrifique accumule les clichés et dérange par l’ambiguïté de son propos.

Dès l’introduction, une voix-off redondante nous avertit : le film visitera les zones inexplorées de l’Amérique profonde, des régions rurales méconnues de l’Ohio. Autant dire qu’on aurait préféré ne jamais y mettre les pieds. Willard, soldat meurtri par les affrontements dans le Pacifique, y retourne et désire inexplicablement fonder un foyer sur ces terres. Dénué d’une quelconque forme d’empathie, le vétéran éduque son fils en lui expliquant que pour s’imposer en société, il faut distribuer des coups à la chaîne, qui plus est au rythme d’une B.O qui restera longtemps dans les mémoires tant elle se répète pour dissimuler la mièvrerie de cet ensemble indigeste.

lire la suite : https://www.leblogducinema.com/critique/critique-film/le-diable-tout-le-temps-tres-longue-descente-aux-enfers-critique-4289131/?amp&__twitter_impression=true

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − onze =